Communes nouvelles et nouvelles communes : relevons le défi !

Plus de 500 communes nouvelles ont déjà vu le jour dont 63 dans notre région.

Et le mouvement continue et pourrait s’amplifier si le gouvernement confirme son souhait d’encourager la création de communes nouvelles. Sous quelle forme ? Nous l’ignorons encore. Quoiqu’il en soit, nous changeons de modèle de société et les élus se doivent avant tout d’anticiper et d’accompagner ces mutations afin de créer les conditions favorables à l’épanouissement de chacun.

Parce qu’elle touche à la mémoire et à la culture locale, la création d’une commune nouvelle n’est pas une démarche anodine. Elle suppose d’une part de l’écoute et du débat et d’autre part, l’engagement des élus et des services dans la co-construction d’un projet commun au service de l’intérêt général.

La création d’une commune nouvelle apparaît comme une démarche novatrice pour répondre aux défis de demain. Les élus et les services qui ont franchi le pas doivent innover, expérimenter et ajuster des solutions spécifiques pour gérer au mieux la transition. Et, force est de constater que ceux qui tâtonnent aussi bien dans le projet que dans sa mise en œuvre peuvent compter désormais sur un vivier d’expériences.

Au cours des 3 dernières années, nos cabinets ont accompagné une vingtaine de projets de création et/ou d’appui au démarrage de communes nouvelles. Et, nous mesurons précisément la  portée de nos conseils.

Parce que chaque situation est différente, nous privilégions les approches sur mesure. Ainsi nos interventions peuvent être ciblées sur des conseils ponctuels (appui méthodologique, outils d’organisation, conseils sur la gouvernance, gestion financière…) ou être renforcées et intégrer plusieurs domaines et actions telles que la formation interne, l’organisation de séminaires ou l’animation des réunions publiques.

Adaptation et pragmatisme sont au cœur de nos missions.

Nous sommes à votre écoute et à votre disposition… n’hésitez pas à nous contacter.

Lucette Jaunet et Antoine Martial-Couvreur


Le social fait souvent débat tant il est source de préoccupation pour les élus…

…Comment accompagner le vieillissement de la population ? Comment gérer un dispositif de gestion de la précarité lié à la montée du chômage ?  Quelles actions  construire pour répondre aux besoins de gardes et d’activités pour les familles avec des enfants ? …

Toutes ces questions font le quotidien de nombreux responsables de collectivités et d’associations.

L’analyse des Besoins Sociaux permet de bien identifier les attentes et besoins des populations et répondre au plus juste à la demande.

Ces réponses demandent cependant à être accompagnées et nécessitent des moyens sans cesse croissants dans un environnement économiquement de plus en plus contraint.

La mutualisation entre collectivités et/ou associations peut faciliter le maintien d’une qualité de service tout en contrôlant les coûts. De nombreuses expériences en la matière ont ainsi permis de conserver un service et une optimisation de l’utilisation de celui-ci.

Le choix du portage est un autre axe de réponse aux besoins des usagers pour les collectivités. Déléguer la gestion et la mise en œuvre de ses projets à vocation sociale à des associations reconnues pour leur savoir-faire dans le territoire peut permettre une qualité de service rendu sans pour autant grever la situation financière de la collectivité.

L’innovation en matière d’action sociale est vaste, elle doit permettre d’apporter des réponses socialement satisfaisantes pour le citoyen et économiquement acceptables pour la collectivité, sachant qu’il n’existe pas un, mais des modèles de projets et d’actions au-delà de la diversité des besoins et des territoires.

Les enjeux sont bien la qualité de service rendu et la maîtrise des coûts dans un contexte en mutation et une demande sociale croissante.

Hughes COTRON, cabinet H2Conseil, avec une longue expertise dans le champ du développement social auprès des collectivités et des associations, saura vous accompagner dans la construction et la mise en œuvre de vos projets. Son savoir-faire associé à celui  d’autres professionnels du groupement Alliance Projets et Territoires peut élargir le champ des possibles dans une approche globale de territoire.

Tél : (06) 22 28 62 69

h.cotron@h2conseil.com

Quelle place pour les ressources humaines dans les nouvelles organisations territoriales ?

Dans un cadre statutaire en très forte évolution (PPCR* par exemple), où les conséquences de changements non accompagnés en termes de risques psychosociaux peuvent voir le jour, le moment est opportun de s’engager avec réalisme dans une démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois, des Effectifs et des Compétences (GPEEC) pour construire une nouvelle politique de gestion des ressources humaines.

Car si la réforme territoriale a mobilisé prioritairement la réflexion et les moyens sur les questions juridiques, fiscales et de gouvernance, le passage à l’opérationnalité des décisions juridiques et structurelles prises s’impose comme une évidence : qualité de vie au travail et efficience du service rendu à la population deviennent alors des objectifs convergents qui vont poser les fondements d’une nouvelle culture.

Une autre étape s’engage aujourd’hui pour partager et développer la dynamique entreprise dans le cadre d’une approche pragmatique et réaliste, mais avant tout volontariste, qui va porter sur :

  • des projets d’harmonisation : régime indemnitaire, temps de travail, entretien professionnel, plan de formation, GPEEC, par exemple, pour rapprocher les différents dispositifs existants et en faire des leviers cohérents de la gestion des ressources humaines et du management,
  • des outils adaptés, partagés et mutualisés,
  • la construction d’un plan d’action à court et moyen terme.

Au sein de notre réseau, le cabinet de Christine LECAS peut vous accompagner pour la réalisation de ces projets d’harmonisation des processus de gestion et de management des ressources humaines, définir et construire à vos côtés vos outils, organiser des formations actions, ou plus simplement pour rénover vos méthodes et outils actuels.

 

Christine LECAS, Conseil et Formation RH
clecas@sfr.fr / c.lecas72@gmail.com
tél : 06 87 30 55 82

*PPCR : protocole « parcours professionnels, carrières et rémunérations »

 


Les réformes territoriales concrétisées par la fusion d’EPCI, la création de communes nouvelles, des mutualisations de services… ont donné naissance à de nouvelles organisations. Ces projets ont pu se focaliser sur les questions juridiques, financières et de gouvernance, sans approfondir la question des ressources humaines, des compétences rassemblées, et de l’accompagnement des personnels, au-delà de leur seul transfert.

Cette réflexion s’impose à un moment où la question des ressources et des moyens est pleinement posée, dans un cadre statutaire en très forte évolution (PPCR par exemple), et où les conséquences de changements non accompagnés en termes de risques psychosociaux peuvent voir le jour. Le moment est opportun de s’engager avec réalisme dans une démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois, des Effectifs et des Compétences (GPEEC) pour construire une nouvelle politique de gestion des ressources humaines.

Au sein de notre réseau, le cabinet de Christine LECAS peut vous accompagner afin de dresser un état des lieux de vos ressources humaines et vous accompagner dans vos projets d’harmonisation des processus de gestion et de management des ressources humaines : temps de travail, régime indemnitaire, action sociale, entretien professionnel, recrutement, mobilités, mise en place des instances de concertation…, définir et construire à vos côtés vos outils et processus de gestion, organiser des formations actions, ou plus simplement pour rénover vos méthodes et outils actuels.

Christine LECAS, Conseil et Formation RH

clecas@sfr.fr / lecasrh@outlook.fr

tél : 06 87 30 55 82

 


La FOAD (Formation Ouverte à distance)

La transformation digitale en cours est inéluctable et appelée à se généraliser. Sa réussite suppose une acculturation de l’ensemble des salariés, des dirigeants et des élus, et plus encore leuradhésion.

Et c’est une question de posture : il faut être prêt à abandonner de vieilles habitudes.

Transformer la formation, tout le monde en est d’accord…

Le cours traditionnel ne suffit plus à répondre aux enjeux : former chacun selon les besoins (ne pas se contenter d’envoyer 10% d’entre eux en stage chaque année), chaque fois que nécessaire (ne pas se contenter d’une fois par an), sans pour autant que les coûts explosent. Ces enjeux, le Digital Learning (dispositifs de formation intégrant le numérique) les endosse.

Les modules de formation ne concernent pas exclusivement des thèmes informatiques, tous les besoins des apprenants sont maintenant couverts : bureautique, management, sécurité. Exemple : un module concernant la gestion du temps et des priorités. Le module est d’une durée de ¾ heure en version complète ou ¼ d’heure pour les éléments essentiels. La mise en œuvre est simple et rapide puisqu’il s’agit seulement de posséder un navigateur internet de son choix pour accéder au module de formation. La personnalisation de la formation sera apportée grâce au Tuteur qui effectue le suivi de l’apprenant. Le bénéficiaire devient autonome dans la gestion de sa formation.

Au sein de notre association Alliance Projets et Territoires, FORMALOG, Marie-Agnès RENOU,experte de ce domaine vous accompagne dans votre réflexion et dans votre démarche de mise en œuvre de la FOAD (Formation Ouverte à Distance).

Marie-Agnès RENOU

Marie-Agnès RENOU


 

La loi NOTRe et plus encore la réduction des aides de l’Etat aux collectivités incitent aux regroupements des communautés de communes pour optimiser les moyens financiers disponibles. Cette situation pose la condition des transferts de compétences mais interpelle sur le devenir des syndicats notamment concernés par les activités scolaires et périscolaires.

Compétence optionnelle, le transfert des activités scolaires et périscolaires n’a pas un caractère obligatoire. Cependant cette activité, dont le budget est très souvent le plus important de la commune, est soumise aux fluctuations des effectifs scolaires.

Les effets du pic de naissance de 2010sont maintenant terminés et le risque de voir diminuer le nombre d’enfants entrant en maternelle est bien réel et pose la condition du maintien des classes sur la commune.

Dans un tel contexte, il est important pour les élus de porter une réflexion sur le devenir de leurs écoles et les moyens à mettre en œuvre pour maintenir ce service sur place dans de bonnes conditions qu’il soit géré par la commune, par un syndicat ou dans le cadre d’un RPI. (Regroupement Pédagogique Intercommunal).

Cette situation nouvelle interpelle sur l’intérêt d’avoir une vision au niveau de la communauté de communes pour mieux répartir les effectifs sur le territoire et sauvegarder l’école dans la commune. Une réponse au besoin de proximité évoqué par le citoyen dans le contexte actuel des nouveaux schémas de coopération intercommunale.

Au sein de notre association Alliance Projets et Territoires, le cabinet PRO-CONSEIL, Patrick NAUDET, expert de ce domaine vous accompagne dans votre réflexion sur le devenir des activités scolaires et périscolaires au sein de votre territoire.

Patrick NAUDET

 


Je reprends volontiers les souhaits et ambitions formulés par les maires élus de la plupart des communes nouvelles.

Et les souhaits de nombre de responsables, élus et dirigeants, engagés dans les fusions  découlant des Schémas Départementaux de Coopération Intercommunale.

 

En effet au-delà de la réussite du projet de création de la commune nouvelle, les responsables élus et dirigeants sont bien conscients que «  les choses ne font que commencer.. »

  • pour disposer d’une gouvernance solide, c’est-à-dire d’une équipe municipale (maires délégués et adjoints, commissions et élus..) disponible, compétente et organisée dans un fonctionnement collectif
  • pour une organisation des services sur le territoire (organigramme, Direction Générale, services et postes de travail) justement localisés, dimensionnés et efficaces.
  • pour mettre en œuvre des moyens performants (ils existent..) qui rendent plus réels et pertinents la proximité et les accueils des mairies déléguées.
  • pour que chacun prenne toutes ses responsabilités, parfois différentes de celles assurées précédemment mais qu’elles soient motivantes avec le meilleur pilotage des ressources et des moyens.

Sur tous ces sujets nous pouvons vous apporter l’expérience pratique et les outils développés par les consultants Alliance Projets et Territoires. Nous pouvons aussi épauler votre collectivité et ses intérêts dans les autres projets de mutation territoriale notamment les perspectives de fusion de certaines Communautés de Communes.