Comment se former avec le CPF ?
Définition Compte Personnel de formation
Il s’agit d’un compte qui permet à un actif de se former tout au long de sa vie professionnelle quelle
que soit sa situation. Il est en vigueur depuis janvier 2015.
Rappel important
Le Compte Personnel de Formation est rattaché à une personne et non pas au contrat de travail ou à
un statut. Les crédits cumulés lors du temps de travail demeurent intégralement acquis, et ce en cas
de changement de statut, de situation professionnelle ou de la perte d’emploi.
Le principe fondamental
Le CPF vise à encourager les individus à se former, à mobiliser leur compte en vue de « choisir leur
avenir professionnel », pour autant, les employeurs sont invités à participer au développement des
compétences de tous leurs salariés et à la sécurisation de leur parcours professionnel. Depuis
septembre 2020, un employeur a la possibilité d’abonder le CPF de leurs salariés en cas de nécessité.
Des heures en Euros
Depuis Janvier 2019, les heures sont donc transformées en euros, à raison de 15 € par heure. Chaque
actif, salarié ou non, dispose de 500 € à 800 € par an pour se former. Dans la limite d’un plafond de
5000 €. Pour les personnes à temps partiel, les droits seront calculés au prorata.
Ne perdez pas vos heures DIF
Si vous ne l’avez pas déjà fait, il est encore temps. Vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour saisir vos
heures DIF que vous avez accumulées avant leur remplacement par le CPF le 1er janvier 2015 et que
vous n’avez pas encore utilisées. Si elles ne sont pas inscrites sur votre compte, elles seront perdues.
Pour les inscrire, il suffit de transmettre votre attestation mentionnant le solde DIF que votre
employeur de l’époque vous avait remise, soit votre feuille de paie de décembre 2014 ou janvier
2015 sur laquelle ce solde est peut-être inscrit. Si vous n’avez pas eu cette attestation, demandez-le à
votre employeur de 2014.
Pour mémoire, du temps du DIF, il était possible de cumuler jusqu’à 20 h de formation par an sur une
période de 6 ans sans excéder 120 h.
Il est essentiel de saisir vos heures de DIF avant d’utiliser pour la première fois votre CPF. Lorsque
vous aurez acheté de la formation avec vos droits CPF, vous ne pourrez plus convertir vos heures de
DIF.
La Gestion de son CPF
Chaque personne doit procéder aux manipulations individuellement sur son compte. A l’aide
l’application moncompteformation. C’est la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) qui est en
charge de gérer les fonds du CPF.
Alerte à la fraude ! (Message important de la CDC)
Pour utiliser votre compte formation un seul site officiel : moncompteformation.gouv.fr.
Pour éviter d’être piraté, ne communiquez jamais vos identifiants (numéro de sécurité sociale et/ou
mot de passe) vous devez rester seul à accéder à votre compte ! Dans le cas contraire, vos droits à
formation pourraient être piratés ! soyez attentifs aux tentatives d’arnaques (sollicitations répétées,
parrainages, offres d’emploi trompeuse !)
Comment mobiliser son CPF ?
Un process très simplifié ! Terminés l’accumulation de paperasses, ou encore les appels
téléphoniques à jongler entre OF et OPCO. En quelques clics, vous pouvez enclencher votre CPF.
Pour mobiliser votre compte CPF :
1. Téléchargement de l’application ou visite sur le site « moncompteformation »
2. Création d’un compte avec son numéro de sécurité sociale et un mot de passe ou si votre
compte est déjà créé, vous retrouvez le montant disponible de votre CPF en temps réel.
3. Choix de votre formation, il est recommandé d’échanger en amont avec l’organisme de
formation pour choisir votre formation. L’OF pourra vous fournir directement le lien vers la
session de formation adaptée à votre besoin.
4. Dès votre inscription, l’OF valide votre session
5. Vous devez retourner sur votre CPF pour accepter la session
6. Votre entrée en formation sera validée par l’OF.
Les formations éligibles au CPF
Une formation est éligible lorsqu’elle intègre une certification reconnue au RNCP (Répertoire
National des Certifications Professionnelles) ou au RS (Répertoire spécifique). Si vous êtes un
créateur d’entreprise, votre session est spécifique.
Comment abonder votre compte CPF ?
Si vous ne disposez pas des fonds CPF suffisants pour vous inscrire à une session de formation, vous
pouvez demander à votre employeur d’abonder votre compte CPF. Dans le cas d’un demandeur
d’emploi, la demande d’abondement sera à effectuer auprès de pole emploi. En cas de refus
d’abondement, vous pouvez payer le reste à charge par Carte Bleue.
Le CPF peut-il se réaliser sur le temps de travail ?
Votre employeur peut choisir de vous accompagner dans votre formation CPF et par conséquent
autoriser la formation pendant le temps de travail. C’est un accord mutuel entre l’établissement
employeur et ses collaborateurs.
La formation contribue toujours à la motivation d’un salarié, en plus de booster ses compétences !
une formation crée une dynamique positive au sein d’une organisation et c’est de plus un enjeu fort
pour fidéliser ses collaborateurs.
Qu’est-ce qu’un CPF autonome ?
Vous pouvez réaliser votre formation en dehors de votre temps de travail sans en informer votre
employeur dans ce cas il s’agit d’un CPF autonome.
N’attendez pas pour utiliser votre CPF
N’oubliez jamais que ce compteur CPF continue de s’alimenter chaque année sauf lorsqu’il arrive à
son plafond. Le plafond est de 5000 € ou 8000 € suivant votre situation. Ne reportez pas vos projets
de formation, réaliser des formations régulièrement c’est maintenir ses compétences à jour et
assurer son employabilité.
L’application « Mon compte Formation »
Se former tout au long de sa vie : une opportunité
pour chacun, une nécessité pour la France
MonCompteFormation : la liberté de choisir son avenir professionnel dans
une société des compétences
La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel permet
à tous les actifs de se former de façon autonome et de décider de l’orientation de leur vie
professionnelle, tout au long de leur carrière. Elle transforme le système, développe
et facilite l’accès à la formation pour chacun, pour poser les jalons d’une véritable société
de compétences qui fait du droit à la formation un droit réel.
La loi apporte à chacun la liberté de créer ou de saisir les différentes opportunités
professionnelles qui se présentent. L’application mobile MonCompteFormation
est un service rapide, universel, sans intermédiaire et centré sur la personne. La France
est le premier pays au monde à proposer une application aussi complète et innovante.
Se former, c’est développer ses compétences quels que soient sa situation
personnelle et son statut professionnel.
L
a loi permet de faire coïncider l’engagement des actifs et l’investissement des
entreprises en matière de formation. Les compétences doivent progresser, se transformer
et s’anticiper pour accompagner les évolutions rapides des modes de production et
de consommation liées à la globalisation des marchés, au développement du numérique
ou aux exigences de préservation des ressources naturelles.
Se former, c’est donner de la valeur à son travail, dans un monde qui change.
La loi protège les plus vulnérables. En palliant le manque ou l’obsolescence rapide des
compétences, elle combat le chômage de masse. MonCompteFormation est l’expression
d’une conception servicielle inédite de l’action publique, plus proche, plus simple, plus
efficace. Pour réussir ce défi, elle regroupe et fédère l’ensemble des parties prenantes
dans la réalisation et la promotion d’un service innovant, au bénéfice du plus grand nombre.
Se former, c’est un droit de notre modèle social qui doit devenir un usage.
MonCompteFormation conjugue innovation technologique, performance économique,
accès à de nouvelles libertés et inclusion sociale. Ce nouveau service répond à l’ambition
de faire de la formation professionnelle un pilier de notre modèle social.
LA FORMATION, UN ENJEU DÉTERMINANT POUR TOUTES LES ENTREPRISES À LA RECHERCHE
DE COMPÉTENCES
LA FORMATION, UNE NÉCESSITÉ POUR RÉPONDRE AUX MUTATIONS ÉCONOMIQUES
ACTUELLES
D’ici 2035, 50 %
Des métiers devraient voir leur contenu transformé de manière significative
(Conseil d’orientation pour l’emploi, décembre 2017)
DES INÉGALITÉS DANS L’ACCÈS À LA FORMATION
SELON LE STATUT
SELON LE PROFIL
SELON LA SITUATION PROFESSIONNELLE
Les salariés de très petites entreprises (TPE) ont 2 fois moins de possibilités
de se former que les salariés des entreprises de 250 salariés et plus
Céreq, décembre 2018 – Observatoire des inégalités
La loi du 5 septembre 2018 apporte autonomie et liberté.
Faire de la formation un nouveau droit fondamental
du modèle social français du XXIe siècle
La loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel »
du 5 septembre 2018 transforme en profondeur le système
de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
Le XXe siècle a permis de couvrir les actifs contre les principaux
accidents de la vie : santé, chômage, accidents du travail.
Le XXIe siècle sera celui des compétences : la formation
doit donc devenir un droit fondamental du modèle social français,
en permettant à chacun de choisir, en toute liberté, sa formation,
et donc sa vie professionnelle.
RELEVER LE TRIPLE DÉFI DE LA SOCIÉTÉ
DES COMPÉTENCES
Notre pays, comme l’ensemble des pays occidentaux, est entré dans une nouvelle ère de transformation
marquée notamment par la numérisation des métiers et des modes de production. Une redistribution de la
chaîne de valeur mondiale est en cours, dans laquelle l’organisation du travail dans les entreprises et les
compétences des salariés font la différence dans la compétition internationale.
Entrer dans cette économie de la connaissance, c’est relever un triple défi :
le défi de l’investissement dans la formation, seul levier capable d’améliorer
nos compétences, pour être collectivement capables d’impulser les changements
de l’économie de la connaissance plutôt que les subir ;
le défi de la liberté pour chacun de choisir son avenir professionnel – et la capacité
de construire son parcours, – pour créer ou saisir les différentes opportunités qui se
présentent ; le défi de la protection des plus vulnérables contre le manque ou l’obsolescence
rapide des compétences et vaincre ainsi, enfin, le chômage de masse.
TRANSFORMER LE SYSTÈME DE
LA FORMATION POUR RÉPONDRE AUX ATTENTES DES
FRANÇAIS
Plus notre système de formation professionnelle sera performant, plus il créera les
conditions donnant à chacun la liberté individuelle de choisir son avenir professionnel.
Plus la France sera compétitive, plus elle offrira de possibilités à tous de construire
et développer son projet professionnel.
Au début des années 1970, la France avait inventé un système de formation
moderne et performant, en avance sur les autres pays européens. Les enjeux
ont changé : la loi de 2018 renoue avec cette inspiration fondatrice et l’adapte :
en rénovant considérablement le système de la certification professionnelle,
dont la crédibilité est un facteur important d’efficacité économique et de justice sociale.
Les qualifications orientent le marché de la formation pour permettre aux actifs
de se former sur les compétences recherchées sur le marché de l’emploi et de mieux
sécuriser leur parcours professionnel ;
en favorisant l’investissement massif des entreprises dans les compétences
des salariés. C’est à elles qu’il revient d’anticiper les changements, de faire évoluer
les organisations et d’innover pour être compétitives sur des marchés de plus en plus
concurrentiels, et pour cela de permettre à leurs salariés de s’adapter à l’évolution
de leur emploi ;
en accompagnant les actifs dans la définition de leur projet professionnel avec
un accompagnement renforcé qui leur donne réellement plus de liberté dans la gestion
de leur droit à la formation. Le conseil en évolution professionnel est un outil universel
et gratuit permettant à chacun de se mettre en capacité de faire des choix éclairés
et libres.
FAIRE CONFIANCE EN LA CAPACITÉ DE
CHACUN À PRENDRE EN MAIN SON AVENIR
PROFESSIONNEL
Afin de développer les capacités des actifs sur le marché du travail, le système
de formation tout au long de la vie a engagé de fortes évolutions pour développer
une approche centrée sur les personnes, leurs besoins et leurs projets.
En mettant à disposition de tous les salariés et demandeurs d’emploi une application
mobile permettant de connaître en temps réel les droits individuels acquis sur
le compte personnel de formation, de s’inscrire en formation pour acquérir de nouvelles
compétences sans avoir à solliciter obligatoirement un intermédiaire, sans avoir à
demander l’autorisation de son employeur ou de Pôle emploi, le gouvernement accélère
la transformation et la transparence du système. Il renforce également l’autonomie et
la liberté des actifs, grâce à une simplification des mécanismes d’accès à la formation.